Rechercher
  • Elodie

La sophrologie et les enfants

Mis à jour : 31 juil. 2020

Même très jeunes, les enfants peuvent pratiquer la sophrologie et en tirer de nombreux bienfaits.


Il est assez facile pour l’angoisse de devenir la compagne d’un enfant. Certains le montrent avec des signes flagrants : anorexie, énurésie (le fait de faire pipi pour un enfant âgé de plus de cinq ans pendant la nuit), changement de comportements, caprices, colère, agressivité, troubles de l’attention, du langage, de la lecture, apparition de tics, ou encore diverses maladies d’origine psychosomatiques.


D’autres n’expriment cette angoisse qu’au travers du sommeil. En effet, l’anxiété est une des principales causes d’insomnies.


Des crises d’angoisse peuvent aussi apparaître à certaines phases du développement, montrant une inacceptation de la réalité que l’enfant découvre peu à peu.


Ils sont ainsi nombreux à souffrir de nervosité, de troubles du comportement ou encore de difficultés relationnelles.


Face à ça, la sophrologie peut se révéler une aide précieuse. En effet, les techniques utilisées permettent de se sentir mieux dans son corps et dans sa tête. Elle facilite le dénouement des blocages et tensions qui parasitent le quotidien.

La relaxation


Apprendre à un enfant à se relaxer, c’est lui apprendre que dans la vie, ce n’est pas forcément toujours être en mouvement, c’est lui apprendre à faire des arrêts sur image dans des instants où il se sent bien. Ces instantanés de moment de vie s’inscrivent dans la vie de tous les jours, sans chercher une position particulière ou un état d’esprit. Le calme intérieur se fait immédiatement en étant conscient de ce qui nous entoure.


La relaxation avec un enfant est ludique.

Elle apporte de la détente mais aussi et surtout, du plaisir, le plaisir de changer une tension dans le corps en un mouvement de danse par exemple. Le langage est riche en images colorées, en odeurs, en saveurs, en sensations.


La respiration


L’une des clés du travail en sophrologie repose sur la pratique de la respiration. Quelle que soit la difficulté rencontrée, le sophrologue va d’abord faire en sorte d’aider l’enfant à relâcher ses tensions physiques et émotionnelles.


Chaque expérience vécue en sophrologie peut être intégrée dans la vie quotidienne de l’enfant : le sentiment, l’émotion, la connaissance vécus par la respiration, la relaxation, l’imaginaire sont intégrés au quotidien, dans sa façon de vivre ici et maintenant et tout au long de ses journées.


16 vues0 commentaire